Marquage des vélos : comment ça marche ?

Marquage des vélos: comment ça marche

Le marquage, comment ça marche ?

Le marquage peut être sous différentes formes, une étiquette, une soudure chimique, ou encore une gravure sur votre vélo. C’est ce qui montre que votre vélo est recensé sur le FNUCI (Fichier National Universel des Cycles Identifiés). Il a été rendu obligatoire par l’État et est mise en place en 2021. Depuis le 1er juillet 2021, tout professionnel doit procéder à un marquage afin de vendre un vélo à un particulier. Dans ce marquage on y retrouve un numéro d’identification du vélo. La technique de marquage est très réglementée, c’est pourquoi seulement 6 opérateurs peuvent sont agréés pour y procéder :

  • Bicycode
  • Paravol
  • Recobike
  • Auvray Security
  • MFC
  • Decathlon

Chaque opérateur a dû montrer l’efficacité et la résistance de son procédé de marquages. Toutefois, tous ces marquages ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Pour comparer les procédés de marquage, nous avons listé les éléments essentiels à retenir ci-dessous pour vous aider dans votre choix.

Le prix des différents marquages

Chaque opérateur à une manière différente de procéder à un marquage donc le tarif varie en fonction de la prestation, allant de 10 à 30€. Le prix des marquages diffère selon la marque choisie. De plus, avec certains marquages, vous pouvez souscrire à une assurance supplémentaire contre le vol, incluse ou non dans le tarif. Ainsi, cette obligation vous force à payer une solution en plus de votre vélo. Cependant, ce petit surcoût peut s’avérer bénéfique en cas de vol. Vous n’aurez peut-être pas à débourser des centaines d’euros pour avoir un vélo car le vôtre vous sera restitué en toute simplicité.

Que se passe-t-il une fois le marquage apposé ?

À la suite du marquage, l’opérateur procède à un enregistrement du vélo dans sa base de données. Différentes informations sont nécessaires afin que la pose du marquage ne soit pas vaine. En effet, grâce à son agrément, l’opérateur est en mesure de récolter des données sur vous telles que :

  • Votre nom et prénom qui sont indispensable pour vous identifier
  • Votre adresse
  • Votre numéro de téléphone
  • Votre courriel

Ces trois dernières informations seront utiles lors de la restitution du vélo. Elles sont nécessaires pour vous contacter en cas de besoin.

De plus, d’autres précisions seront à donner sur le vélo : son modèle, sa marque, son numéro de série et numéro d’identification unique, sa couleur et toutes autres caractéristiques qui le rendent reconnaissable.

Une fois ces données intégrées à la base de données de l’opérateur agrée, elles sont également intégrées dans le FNUCI (fichier national unique des cycles identifiés). Cette interconnexion entre les bases de données et le fichier national sont un choix du gouvernement pour assurer la rapide transmission des informations.

Pour assurer le bon fonctionnement de ces étapes, c’est  l’APIC (Association de promotion et d’identification des cycles et de la mobilité active) qui gère le Fichier National. Ce fichier n’est consultable que par les personnes agréées et les données ne sont utilisées qu’à des fins statistiques ou légales : la restitution d’un vélo après son vol.

Qui est concerné par le marquage de vélo ?

Selon le décret n° 2020-1439 du 23 novembre 2020 pris en application de la loi d’orientation des mobilités, les vendeurs professionnels de vélos doivent veiller et s’assurer que chaque vélo, neufs et d’occasion, électriques ou non, reçoivent un marquage obligatoire. Ce marquage devra être effectué par les commerçants à partir du 1er juillet 2021. Concernant les exceptions, ce sont les bicyclettes pour enfant qui ne sont pas retenues par le décret, plus précisément les bicyclettes dont les roues sont inférieures ou égales à 16 pouces. Tous les autres moyens de transports comme les scooters ou encore les voitures ne sont pas soumis à ce décret et ne sont donc pas concernés par le marquage de la loi d’orientation des mobilités. Si vous souhaitez identifier un vélo acheté avant 2021, vous devez contacter un opérateur agréé.

Concernant les sanctions encourues si vous ne faites pas marquer votre vélo, pour l’instant il n’en existe aucune pour les particuliers. Néanmoins c’est à la charge du commerçant que s’applique des commerçants, donc vérifiez bien lors de votre achat que votre vélo soit bien marqué pour qu’il n’y ait aucun litige à la suite de cet achat. De plus cela permettra d’être référencé dans le FNUCI et donc pouvoir plus facilement retrouver votre vélo en cas de pertes ou de vols ! N’oubliez-pas, si vous vous êtes fait voler votre vélo, vous devez impérativement faire une déclaration sous les deux semaines, cela permettra d’augmenter considérablement vos chances de retrouver votre vélo dans l’état où l’on vous l’a pris.

Share this post

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart