Malus automobile : les conséquences sur notre vie au quotidien

malus-auto

Le malus est une notion fréquemment évoquée en conduite automobile. Il renvoie à la sanction infligée à tout conducteur à l’origine d’accidents. Attention, cette pénalité a des conséquences désagréables sur la vie au quotidien.

Augmentation des dépenses d’assurance

Le malus auto a une conséquence directe sur la prime d’un assuré enregistrant un accident responsable déclaré. Il subit une majoration de 25 % du coefficient appliqué à sa prime. Le nouveau coefficient s’obtient en multipliant par 1,25 celui d’avant l’accident. Le malus augmente au fur et à mesure à tel point qu’il peut atteindre la limite de 3,5.
Au quotidien, cette pénalité se traduit par une augmentation des dépenses. En effet, chaque malus entraîne une augmentation des cotisations d’assurance. À titre d’exemple, vous avez une prime de base de 600 euros par an. Vous avez été positif au dépistage d’alcoolémie et votre prime à la suite d’un accident responsable. Cet incident portera votre prime à 750 euros pour l’année. Certes, la différence de 150 euros semble repartie au quotidien. Toutefois, c’est déjà de l’argent en plus à débourser et donc des dépenses imprévues.

La difficulté à se défaire du malus

À la fin de son contrat, le conducteur conserve de façon automatique son coefficient de bonus-malus. Qu’il achète une nouvelle voiture ou change d’assureur, le malus sera toujours derrière lui. Autant dire que ce sera une étiquette collée à lui tout au long de son expérience de conducteur.
Le souci réside surtout dans les conséquences en matière d’assurance pour un conducteur malussé. En effet, il doit fournir le relevé d’informations fourni par son précédent assureur à la nouvelle compagnie. Cette dernière se basera ensuite sur ces informations pour calculer la prime d’assurance auto.

Le problème de la carte verte

Un conducteur peine à trouver un assureur suite à ses malus. Il s’expose ainsi au souci d’obtention de la carte verte. Cette attestation d’assurance est en effet utile pour les contrôles routiers. Elle est la preuve que vous disposez d’un contrat d’assurance auto valide. Il faut montrer une carte en cours de validité lors du contrôle de la part des forces de l’ordre.
Vous risquerez de vous confronter à de désagréables surprises en conduisant avec une carte verte invalide. Il est difficile de faire comprendre au contrôleur que vous êtes encore dans la difficulté à trouver une compagnie d’assurance. À plus forte raison, ce serait peine perdue de justifier cette difficulté par vos malus.

Il faut ainsi vous attendre à une amende jusqu’à 150 euros en cas si vous ne disposez pas d’une carte verte valide. Une majoration sera appliquée si vous n’avez pas le document dans les 5 jours suivant la verbalisation. Elle se traduit par une augmentation de l’amende qui peut atteindre les 750 euros. C’est surtout ce souci relatif à la carte verte qui inquiète les conducteurs sanctionnés par des malus élevés.

Bref, c’est surtout la sérénité d’esprit générée par le malus qui rend difficile la vie du conducteur au quotidien. Il faut ajouter à cela les dépenses imprévues qui en découlent comme l’amende en cas d’absence de la carte verte. Néanmoins, il faut savoir que des solutions existent pour assurer un conducteur malussé.

Partager cet article

Il n'y a pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecrivez votre recherche puis taper sur Entrer

Shopping Cart