La chine offre au monde le plus grand terminal aéroportuaire jamais construit !

Nouvel-aéroport-de-Pekin

Une étoile de mer érigée en star architecturale !
La chine peut se targuer de détenir à ce jour le plus grand terminal aéroportuaire au monde.
Niché à 46 km au sud du cœur de la capitale, l’aéroport international de Daxing a été pensé et conçu pour battre des records.
Et il n’aura fallu que 4 années seulement, pour donner corps à cette gigantesque œuvre.

L’aéroport international de Daxing, une ambition phénoménale !

Partir de rien pour offrir du rêve à toute une nation. C’est le pari qu’ont relevé haut la main les artisans de ce chef-d’œuvre monumental.
D’un coût global de 15 milliards d’euros, l’aéroport international de Daxing s’étend majestueusement sur 700 000 mètres carrés. Son toit cuivré reposant sur un seul support, fait la taille de 25 terrains de football et abrite en son milieu une fontaine de lumière.

Hormis la gare de métro et de train prévue sous le terminal aéroportuaire, un réseau autoroutier dédié a été mis en place pour désenclaver et faciliter l’accès au site. Il devient alors très aisé de s’y rendre depuis le centre-ville.

Cette aérogare dont la façade s’étire sur 5 kilomètres, est équipée de 4 pistes d’atterrissage et de 268 places de stationnement d’avions.
On espère y accueillir d’ici à 2025, 72 millions de passagers par an et atteindre annuellement la barre des 100 millions de passagers à l’orée 2040. Mais déjà à son inauguration, ce terminal a une capacité annuelle de 45 millions de passagers.

Un édifice avant-gardiste

La forme étoilée donnée à ce bâtiment a une portée stratégique. Déjà les 5 branches faisant office de postes d’avions, on a ainsi pu contourner le recours à des trains pour desservir les terminaux extrêmement coûteux en termes de construction et d’exploitation.

De plus, le bâtiment a été construit en vertical et se déploie sur 7 niveaux. Habituellement l’expansion se fait à l’horizontale. Choisir d’aller à contresens en optant pour un développement vertical est très novateur, car en superposant les niveaux internationaux et domestiques, on en est arrivé à ramener à tout au plus 600 mètres, la distance reliant le centre du terminal de la porte d’embarquement la plus distante.

Les passagers disposent de ce fait, de plus de temps pour se restaurer ou faire les vitrines. Les compagnies aériennes aussi y trouvent leur compte. En effet, la structuration du terminal permet de limiter le temps imparti au chargement et à la livraison des bagages ainsi que la durée d’immobilisation de l’avion au sol.

Prévu pour décongestionner l’aéroport international de Pékin-Capitale, le terminal unique de Daxing vient en deuxième position dans le répertoire mondial après l’aéroport d’Atlanta aux Etats-Unis.
Et même s’il faut encore attendre quelques années avant qu’elle n’atteigne sa pleine capacité, cette bâtisse futuriste peut d’ores et déjà revendiquer son titre du plus grand terminal aéroportuaire au monde.

Il faut savoir qu’en accédant à un standing plus élevé, les chinois ont développé une frénésie pour les voyages entrainant ainsi une nette progression du secteur aérien dans le pays. De ce point de vue ce chef-d’œuvre colossal prend des allures de symbole, pour accompagner le « rêve chinois ».
Et elle a des folies de grandeur ce « rêve » !

 

Il n'y a pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecrivez votre recherche puis taper sur Entrer

Shopping Cart