ENTRETIEN DE SON VIOLON
Dernière modification de cette page : mardi 10 janvier 2017.

QUELQUES RAPPELS ÉLÉMENTAIRES.

  • Afin qu'un dépôt de colophane n'altère pas leurs capacités vibratoires, il est très utile de nettoyer régulièrement et soigneusement les cordes avec un petit morceau de tissu imbibé d'alcool (en prenant soin de protéger le vernis de l'instrument). Ne pas rejouer tant que les cordes ne sont pas bien sèches.

  • Ne jamais toucher la mèche de l'archet avec les doigts. Ne pas trop tendre l'archet (sa courbure doit rester concave). Ne pas oublier de le détendre avant de le ranger.

  • Nettoyer de temps en temps la mèche de l'archet : vidéo .

  • Faire remécher l'archet régulièrement en fonction de l'usure des crins.

  • Ôter avec un chiffon doux et sec (ou avec un pinceau prévu pour cela) la colophane qui se dépose sur la table du violon.

  • Éviter la chaleur ou l'humidité (en particulier, ne pas laisser l'instrument dans une voiture en été).

  • Faire réviser l'instrument chez un luthier de temps en temps, par exemple une fois par an. Généralement, cela consiste en un nettoyage (craie et savon sec) des chevilles, une vérification de l'état et de la position du chevalet  et de l'âme .

  • Le chevalet est une pièce très importante pour la sonorité de son violon. S'il est difficile (et non conseillé quand on n'est pas soi-même luthier) d'agir sur la position de l'âme, on peut en revanche envisager quelques actions simples et utiles sur le chevalet : en ajoutant du poids au chevalet, on augmente son inertie. Cela atténue l'intensité sonore et, en agissant sur les fréquences aiguës, peut modifier favorablement le timbre  de l'instrument.

  • Changer une corde .

  • ENTRETIEN DE SON VIOLON CHEZ UN LUTHIER
     Il est évidemment recommandé de choisir si possible un luthier habitant près de chez soi. Si vous habitez près de Pézenas , dans l'Hérault, vous pouvez contacter M. Ulf Kloo  qui s'est installé assez récemment à Servian . Ou M. Joël Laplane, luthier à Pézenas  (instruments à cordes pincées ou frottées). Ou encore un autre luthier (merci Google ). Toutefois, quel que soit le lieu en France où vous habitez, vous pouvez prendre contact avec M. Florian Boulanger , diplômé de l'école internationale de Crémone , luthier à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Vous pourrez lui envoyer votre violon (enveloppé dans du papier bulles et placé dans une boîte à violon) en ayant par exemple recours aux services de DHL Express  (tél. 0820 20 25 25). Un devis de remise en état (réglages, réparations éventuelles) vous sera établi par ce luthier et votre violon vous sera ensuite retourné.

    Une vidéo  : comment remettre en place le chevalet ?

     À noter (ce que cette vidéo ne dit pas) que les encoches des ouïes peuvent ne plus correspondre exactement à la position optimale initiale  du chevalet entre touche et cordier (par exemple si l'on a changé le cordier après la création de l'instrument). Bien noter que c'est l'arrière du chevalet (côté cordier) qui doit être perpendiculaire à la table.


    Un produit  pour l'entretien et la rénovation du vernis.

     Avec le temps et suite aux accordages successifs, la position du chevalet et la qualité du timbre de l'instrument s'altèrent.

     On peut conseiller de faire assez fréquemment les manipulations simples suivantes :
    1. Nettoyer les cordes en utilisant un petit morceau de tissu imbibé d'alcool.
    2. Bien détendre les cordes en utilisant les chevilles. Mais modérément, afin de ne pas risquer de faire tomber l'âme à l'intérieur du violon (auquel cas il faudrait demander à un luthier de la remettre en place).
    3. Réajuster la position du chevalet.
    4. Laisser les cordes détendues pendant quelques minutes.
    5. Réaccorder les quatre cordes en les retendant d'abord avec les chevilles, puis ajuster l'accord si nécessaire avec les tendeurs du cordier (image ci-contre).
     Après ces manipulations, l'expérience permet généralement de constater une amélioration sensible de la sonorité de l'instrument.


     Un cordier à quatre tendeurs incorporés facilite l'accordage  (voir par exemple : 'lamaisondelacorde.com' ).

    REMARQUE : le fait qu'un tel cordier soit un peu plus pesant qu'un cordier habituel à un seul tendeur peut nuire à la sonorité de l'instrument. La solution consiste à alléger le cordier en enlevant du bois sur la partie inférieure non visible. Cette opération, réalisée sur notre violon par un bon luthier, a donné un résultat positif assez remarquable. Nous avons compris pourquoi on dit quelquefois, expression qui peut paraître étonnante, qu'un violon serait plus « facile à jouer » qu'un autre. Nous avons pu constater, après l'allègement du cordier, qu'il est devenu moins souvent nécessaire d'appuyer la mèche de l'archet sur les cordes et cela diminue le risque d'un effleurement d'une corde voisine produisant un son indésirable.

     Le choix des cordes est évidemment important. Voir ce comparatif  qui nous paraît intéressant. On peut acheter ses cordes sur Internet : 'lamaisondelacorde.com' , 'tasset.com' , etc. On peut reconnaître la marque d'une corde par son code couleur .

     Les cordes en boyaux (qui étaient celles que nous utilisions dans l'enfance) donnent au violon une sonorité de meilleure qualité que les cordes modernes dites synthétiques, mais elles ont la réputation de se désaccorder rapidement. Il semble que cet inconvénient soit atténué pour des cordes en boyaux assez récentes, par exemple les cordes Passione Pirastro .

     Pour le Mi, la corde « Warchal Amber » (photo ci-contre), qui s'installe comme toute autre corde, nous a été utilement conseillée par un bon luthier. Sa partie en spirale se place entre le chevalet et la touche. L'aspect spirale disparaît quand la corde est tendue. Cette structure particulière, en accroissant l'élasticité, produit des aigus de bonne qualité. On peut se procurer cette corde par exemple chez 'tasset.com' .

    Les pièces du violon 
     
    L'intérieur du violon 
     

     Taille du violon pour un enfant.



    Le violon étant en position de jeu, le menton sur la mentonnière et l'index de la main gauche au niveau du sillet, le bras et l'avant-bras doivent former un angle droit. Si l'angle est aigu, l'instrument est trop petit. Si l'angle est obtus, l'instrument est trop grand.